Accueil > Assurance emprunt

Assurance emprunt

Tout comme son nom le laisse deviner, l’assurance emprunteur a pour but d’assurer le débiteur en cas d’impossibilité de remboursement. Elle est alors indissociable de toute démarche de crédit, qu’il s’agisse de prêt personnel, de crédit renouvelable, auto ou encore de crédit immobilier. Elle concerne également le rachat de crédit. Mais que faut-il savoir sur cette assurance ?

Assurance emprunteur, assurer sa solvabilité

Contracter une assurance emprunteur dans le cadre d’un crédit immobilier ou auto, c’est prendre le parti de s’assurer soi-même et ses proches en cas de non paiement du crédit ; les risques couverts étant l’invalidité partielle ou totale de travail, l’incapacité totale de travail, la perte de l’emploi et le décès. Si malheureusement incapacité de remboursement il y a, l’assurance prendra en effet le relais pour payer le solde restant. Requise par la banque prêteuse, l’emprunteur n’est cependant pas dans l’obligation de souscrire cette assurance auprès de sa banque, et peut ainsi le faire auprès d’un autre organisme.

Faire jouer la concurrence permet en outre aux souscripteurs de bénéficier d’une assurance moins couteuse mais avec tout autant de garanties ! Avant de faire signer toute proposition d’assurance, l’assureur se doit de remettre à son client une fiche d’information détaillant les spécificités et conditions du contrat d’assurance. Y figurent des mentions obligatoires telles que les types de couvertures minimales, la part du capital couvert ; dans le cas où l’on emprunte seul ou à deux, le coût total sur toute la durée de l’emprunt, le coût de l’assurance par période ainsi que le Taux annuel effectif de l’assurance.

Quel coût pour une assurance emprunteur ?

Invariable jusqu’à la fin du contrat d’assurance, le montant de l’assurance décès-invalidité est défini en pourcentage du montant prêté et selon les résultats communiqués par le questionnaire médical. Rappelons que la souscription et les termes spécifiques du contrat d’assurance (risques couverts, coût, durée…) seront conditionnés par les résultats d’un questionnaire santé. Pour en revenir au coût, le prix de ce type d’assurance étant encore considéré comme assez élevé, certains assureurs et/ou organismes financiers proposent d’assurer les jeunes emprunteurs – ceux moins de 35 ans –, à un coût attractif.

D’autres banques et assureurs étant réticents à couvrir les seniors de plus de 65 ans, ces derniers repoussent la date limite de la couverture emprunteur à plus de 65 ans, justifiant alors leurs coûts plus élevés dans ces cas là. Si durant les douze premiers mois du contrat d’assurance, l’emprunteur trouve une offre d’assurance moins chère, il a la possibilité de résilier son présent contrat 15 jours avant la date de la souscription, ce, sans frais ni pénalités. Pour ce faire, la demande de résiliation sera simplement envoyée en recommandé avec une copie du nouveau contrat d’assurance. Depuis le 01 Janvier 2018, la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur est désormais possible.

 

Menu